Accueil Services Dans le bain des assurances, Michel Février

Dans le bain des assurances, Michel Février

5

Piscines, pergolas, salons de jardin… Autant d’installation agréables qui peuvent devenir un cauchemar. Du cambriolage aux intempéries, tout peut être anticipé si le contrat d’assurance le permet. Assureur depuis 2008 et toulonnais depuis 2012, Michel Février en précise les subtilités.

Comment assure-t-on son extérieur ?
Il faut penser à tout. Dans un contrat, les fondamentaux sont garantis pour les propriétaires occupants. Les murs et le contenu, à l’intérieur, sont protégés contre un certain nombre de sinistres (incendie, vol dégât des eaux etc). Lorsqu’on a un jardin et une piscine, si l’on ne prévoit pas garanties complémentaires, beaucoup de choses ne seront pas incluses. Il faut assurer sa piscine par un complément, “la garantie piscine”. Là, beaucoup d’aspects seront pris en compte (la structure de la piscine, les aménagements immobiliers, le matériel servant au pompage, au chauffage, les abris ou encore les dispositifs de sécurité).

Qu’arrive-t-il quand l’extérieur est déjà assuré ?
Sur un contrat  il faut que l’évènement soit garanti mais que les biens le soient aussi. Après, des installations peuvent être assurées sous certaines conditions. Prenons un cas de figure, vous avez un petit chalet dans votre jardin et vous êtes protégé des tempêtes. Vous pensez être assuré. Or, l’assureur peut exiger dans le contrat que ce même chalet soit être encré dans le sol avec des plots en béton. Si vous n’avez pas pris cette disposition, vous ne serez pas dédommagé

Quel est votre rôle ?
Un contrat d’assurance, chez nous, comporte 82 pages, il faut pouvoir les lire. Nous, on se doit de poser énormément de questions aux futurs assurés. On ne va pas visiter toutes les maisons. Il faut leur demander  s’ils ont une piscine, un abri de jardin, une pergola etc.  Ce n’est pas évident pour eux, il faut qu’on les aiguille.

La demande augmente-t-elle ?
Globalement, les gens qui ont une piscine pensent toujours à assurer. On est dans une région où il fait beau donc on pourrait croire que les points d’eau extérieur sont fréquents. Or, la proximité de la mer fait que les gens réfléchissent à deux fois avant de faire une piscine. Quand on pose des questions pour assurer l’extérieur, c’est souvent la réponse qui nous est donnée. Les gens avec des enfants sont plus enclins à construire une piscine et à l’assurer. A contrario, si il y a une installation extérieure dans laquelle ils peuvent investir, ils préfèrent une piscine plutôt qu’un super extérieur.

Propos recueillis par Laura Berlioz